Étudier en France pour un étranger :

De très nombreux étudiants étrangers sont accueillis chaque année dans plus de 83 universités publiques et plus de 230 grandes écoles que compte le pays. 

Provenant du monde entier, ces étudiants voient pour certains, un moyen d’apprendre la langue française et d’étudier dans une université prestigieuse, mais pour d’autres, c’est tout simplement un moyen de pouvoir bénéficier d’une meilleure éducation, de meilleures formations que leur pays d’origine.

Comment partir étudier en France pour un étranger ?

La France compte actuellement plus de 83 universités publiques financées par l’État qui habilitent selon des procédures très strictes les différents diplômes que chacune d’elles peut dispenser, tout en sachant que la majorité des universités couvre l’ensemble des disciplines.

L’inscription aux universités françaises pour les étudiants étrangers est différenciée selon le niveau d’études demandé. Ainsi, les formalités ne seront pas les mêmes pour un étudiant post bac et un étudiant de niveau bac +3.

L’état français a mis en place une procédure précise afin de gérer les inscriptions Post-bac, qui concerne tous les étudiants, y compris les étrangers qu’ils soient titulaires du bac français ou non( Campus France) . Nous vous accompagnons pour vous inscrire à tous les types de formations selon votre profil & vos ambitions de carrière, universités, BTS, Dut ou classe préparatoire. Rendez-vous donc avecnosconseillers pour vous orienter vers les meilleurs programmes. 

Pour postuler à l’université de votre choix afin de poursuivre vos études, il vous faudra envoyer un dossier aux universités concernées. La plupart des étudiant choisissent de passer via un cabinet expert afin d’être sûrs d’avoir le maximum de chances d’obtenir une admission grâce aux partenariats & expérience en la matière. 

Ces formalités se font la plupart du temps du mois de Janvier au mois d’Avril.

Le système universitaire en France : formations et établissements

La France a complètement adopté le système LMD (Licence, Master, Doctorat) depuis quelques années. Tous les diplômes universitaires font maintenant partie intégrante de la réforme européenne et sont divisés en trois grades différents, communs à toute l’Europe, et avec des équivalences entre chaque filière et type d’établissements.

Les diplômes délivrés dans les universités françaises :

La Licence : Correspond à 180 crédits ECTS, et 6 semestres d’études. Elle permet d’étudier dans un domaine assez large, au moins durant les deux premières années, comme l’Économie et la Gestion, ou les Langues Étrangères Appliquées.
Il est possible néanmoins, dans le cas où l’on projette d’arrêter ses études de se spécialiser dans un domaine précis en 3ième année, et de réaliser une licence professionnelle. 

 Ces licences ont pour but d’insérer plus facilement les jeunes sur le marché du travail, grâce à une spécialisation poussée, de plus en plus couplée à une formation en alternance permettant d’obtenir une première expérience pour l’étudiant.
Si celui-ci souhaite continuer les études en revanche, il doit rester en 3ième année en filière générale, bien qu’il soit possible mais plus difficile de continuer les études après une licence pro.

Le Master : Correspond à 300 crédits ECTS, et 4 semestres d’études supplémentaires par rapport à la Licence. Tout comme la Licence, les matières étudiées sont relativement générales, mais il est possible de se professionnaliser en deuxième année si l’on ne souhaite pas continuer les études en Doctorat. 
Ainsi, si la première année nommée Master 1 restera générale, il est possible de poursuivre en Master Professionnel la deuxième année, afin de se spécialiser dans un domaine précis, et acquérir une expérience professionnelle à travers des stages ou l’alternance. La solution de l’alternance se développe aujourd’hui de plus en plus, et séduit vraiment les étudiants.

Le Doctorat : Correspond à 480 crédits ECTS ou 3 ans d’études supplémentaires après le master. Destiné aux étudiants ayant pour vocation de devenir enseignant-chercheur, et réaliser une thèse sur la période des 3 ans supplémentaires. Un salaire sera octroyé par l’État durant toute la durée de la formation.

    CONTACTEZ-NOUS

    Informations



    Programmes

    Niveau d'études